Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Les habitants de la province Muyinga accusent un des commerçants du carburant de la place d’être à l’origine du manque de l’essence dans cette province. Ces habitants lui reprochent de conserver le carburant pour le revendre sur le marché parallèle à un prix exorbitant.

Le Burundi est classé dernier dans les exportations des pays de l’Afrique de l’Est vers les Etats-Unis d’Amérique dans le cadre de l’AGOA en 2018. Ses exportations ont sensiblement diminué alors que d’autres pays enregistrent une augmentation.

Le commerce est l’une des activités pratiquées par les réfugiés burundais au Rwanda. Des réfugiés vivant à Rubavu ont opté de vendre des téléphones mobiles et leurs accessoires. Pourquoi ce commerce ? Quels avantages tirent-ils dans ce commerce ? Où ont-ils trouvé le capital ?

Après une longue période de réhabilitation, certains marchés de la capitale Bujumbura fermés depuis 2016 ont rouvert. Malgré leur réouverture, le constat est que plus de la moitié des stands restent inoccupés et ce pour plusieurs raisons. La Radio publique Africaine a fait une visite dans trois des marchés réhabilités.

Persistance de la pénurie de carburant de type mazout et essence sur les stations de la mairie de Bujumbura. Certains chauffeurs de véhicules de transport en commun indiquent que là où le carburant est disponible, il est distribué par favoritisme ou moyennant des pots-de-vin.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 237 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha