Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

La ration alimentaire se fait de plus en plus rare dans le camp de Murongwe à l'Est de la République démocratique du Congo. Pas de distribution de vivres depuis maintenant un certain moment. Les réfugiés burundais craignent pour leur survie car n'ayant aucun autre moyen de rationnement, un grand problème qui s’ajoute à l’insécurité grandissante à laquelle ils sont confrontés.

Les prêtres de la paroisse MATANA sont intimidés par des jeunes Imbonerakure du parti CNDD-FDD. Leur tort est d’avoir dénoncé des constructions nocturnes du monument du CNDD-FDD par ces jeunes.

La coopération avec la CPI, c’est l’une des plus importantes recommandations adressées au gouvernement burundais au cours de l’examen périodique universel du pays. Au cours de la 29ème session du Conseil des droits de l’homme, certains pays ont également exhorté le Burundi à reprendre la collaboration avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les droits de l’homme.

Deux membres du FNL de l'opposition ont été arrêtés à Gasorwe par la police dans l'après-midi de ce Samedi et conduits au cachot de cette même commune. Sidérés, les partisans de ce parti dans la commune Gasorwe condamnent cette chasse à l'homme contre leurs membres.

Le rapport de Human Rights Watch de l’année 2017 indique que le nombre de réfugiés s’accroit sans cesse et que la violence prend de l’ampleur. L’organisation HRW fait savoir que les crimes commis au Burundi, ont été perpétrés par des Forces de l’ordre, les agents du Service national de Renseignement et la ligue des jeunes du parti au pouvoir.

Un réfugié burundais du camp de Nyarugusu en Tanzanie a été torturé par des personnes qui seraient des Baha. Cela s’est passé tout près de ce camp vendredi 8 décembre 2017. La victime est connue sous le nom de Niyongabo et est dans un état critique. Actuellement, elle est hospitalisée à l’hôpital de l’Unicef situé dans le dit camp.

Les habitants de la commune kinyinya Province Ruyigi dénonce l'impunité dont jouissent les partisans du parti CNDD-FDD. Ces derniers donnent pour cas illustratif, un infirmier de cette localité accusé de viol mais qui est toujours en liberté alors qu'il a été pris en flagrant délit.

Le Président du parti FNL aile d'Agathon Rwasa est détenu au cachot de la police en commune Gitanga depuis ce lundi 04 Décembre. Des sources dans cette commune affirment que Constantin Gisanganya a été d'abord tabassé par des Imbonerakure du parti au pouvoir au moment où il étanchait sa soif dans l'un des bistrots de la localité.

Le 03 Décembre est une Journée Internationale des personnes vivant avec un handicap. Cette journée a été célébrée par des burundais du camp des réfugiés de  Mahama au Rwanda vivant avec handicap. Reconnaissant de l’aide déjà reçu, ces burundais demandent toutefois aux organisations  qui les assistent de leur octroyer des dons  en prothèses pour ceux qui n’en ont pas encore, ainsi que des équipements de sports pour les sportifs.

Un habitant de la Province MUYINGA a été sérieusement tabassé ce mardi 28 novembre par le responsable du service national des renseignements dans cette Province. Ce jeune homme est reproché d’avoir croisé son regard. Révoltés, les habitants de MUYINGA demandent aux chefs hiérarchiques de mettre fin à ce genre de pratiques, d’autant plus que ce n’est pas la première fois que cette autorité use de violence à l’endroit des populations innocentes.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 222 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha