Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

La justice kenyane continue de faire des enquêtes en rapport avec 27 femmes et filles burundaises arrêtées sur le territoire du Kenya avec pour destination les pays arabes. Quatre parmi elles sont encore dans les mains de la police du Kenya pour des raisons d'enquête tandis que d'autres ont été déjà rapatriées au Burundi.

Un étudiant stagiaire à l'hôpital de Buhiga en province Karusi a été arrêté ce vendredi 25 Mai dans la soirée par la police. Nos sources à Buhiga indiquent que cet étudiant serait incarcéré pour le moment dans la maison du chef du Service National de Renseignement dans cette province. Ses collègues ont momentanément suspendu le stage ce samedi pour s'enquérir du sort de leur collègue arrêté. 

Quatre Imbonerakure de la commune Gashikanwa sont incarcérés au cachot de la police à Ngozi, depuis ce Lundi 21 Mai. Tous sont accusés d’avoir aidé des burundais réfugiés au Rwanda à avoir des cartes d’identité du Burundi. Leurs familles parlent de montage affirmant que les leurs seraient détenus pour des raisons politiques.

Les réfugiés du camp de Nakivale en Ouganda plaident pour la libération de cinq refugiés, dont deux burundais, incarcérées suite à leur croyance. Ces réfugiés ont été arrêtés après le recensement fait dans ce camp ce mois, au cours duquel plus de vingt réfugiés ont refusé de se faire enregistrer.

Deux ressortissants burundais vivant dans le camp de Nduta comme réfugiés sont sous les verrous depuis ce dimanche soir. Ces burundais sont poursuivis parce qu’ils seraient entrés dans le pays pour le dernier référendum constitutionnel contesté. D’autres réfugiés craignent qu’ils ne soient libérés car disent-ils, ces derniers entretiennent de bonnes rations avec la police Tanzanienne.

Deux membres de la coalition Amizero y’Abarundi dans la province de Ngozi viennent de passer quatre jours au cachot de la police judiciaire de cette province. Ayant été torturés par le responsable du SNR et les Imbonerakure, ces détenus seraient actuellement dans un état critique.

19 habitants de la colline Kizuka en commune et province Rumonge vivent dans l’insécurité depuis la tenue des élections référendaires. Ils sont recherchés par des Imbonerakure de la localité qui les soupçonnent d’avoir voté ‘’NON’’ à ces élections.

Le chef des Imbonerakure de la colline Mwegera, commune Mbuye de la province Muramvya sème la terreur dans cette localité. Egide NDABIRENGESERE décide les arrestations des non militants du CNDD-FDD et les menace de mort. Une situation qui inquiète la population de la colline Mwegera.

Un employé de l’ONG MEMISA Belgique à Muyinga a été arrêté dans la soirée de ce mercredi 16 Mai par des agents de la Police Nationale du Burundi. Cette organisation a suspendu ses activités dans cette province pour exiger des éclaircissements sur cette arrestation.

Les militants de la coalition Amizero y’Abarundi en province Kirundo condamnent l’abus de pouvoir exercé par l’administrateur de la commune Ntega. Ce dernier aurait donné l’ordre d’enterrer un de leurs membres tués par les Imbonerakure du parti au pouvoir de cette commune. Une décision qui a fortement frustré les membres de la famille du défunt car prise sans leur consentement.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 160 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha