Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Les enfants en général et les filles en particulier sont découragés par les langues utilisés dans l’apprentissage en Ouganda. L’anglais, la langue ougandaise, et le Kinyankolé ne facilitent pas les études à ces réfugiés burundais.

Certaines réfugiées de Nakivale indiquent qu’il arrive qu’elles soient passées à tabac par leurs maris. Cependant, elles déplorent le fait qu’aucun recours n’est possible. Ces femmes burundaises signalent qu’elles ne sont pas en mesure de réclamer leurs droits à cause de la corruption. 

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés au Rwanda signale que les violences contre les femmes se déroulent souvent sur le lieu de travail. Le HCR-Rwanda indique que les femmes et les filles qui travaillent dans le commerce informel sont particulièrement menacées par l'exploitation et les abus, notamment par le harcèlement sexuel et l'intimidation. 

L’Organisation internationale de défense des droits de l’homme Amnesty international lance un appel à la communauté internationale de garder d’avantage un œil vigilant sur la situation au Burundi puisque, souligne- t-elle, aucune avancée significative n’a jusqu’ici été enregistrée en matière de droit de l’homme. 

Les personnes chargées d’assister et de protéger les réfugiés sont parfois les auteurs des violences sexuelles et sexistes, selon le HCR. Dans son rapport de 2003 intitulé ‘’La violence sexuelle et sexiste contre les réfugiés, les rapatriés et les personnes déplacées, le Haut-Commissariat pour les Réfugiées signale que la plupart des cas de violence sexuelle et sexiste implique une victime de sexe féminin et un auteur de sexe masculin. 

Les opposants au régime du CNDD-FDD en détention sont les premières victimes de cette nouvelle stratégie de torture. Pour les torturer moralement ou simplement les achever, les directeurs des prisons leur refusent les soins de santé extérieure. Ce qui le plus souvent conduit à une mort certaine. Les plus visés sont les personnes qui se sont affichées contre le 3ème mandat de Pierre Nkurunziza, ainsi que les militaires et policiers de l’ancienne armée régulière, FAB. 

Le CNARED-GIRITEKA s'insurge contre l'attitude des Imbonerakure du campus universitaire de Mutanga de persécuter leurs confrères non membres du CNDD-FDD. Selon Pancrace CIMPAYE, le porte-parole de cette plate-forme, si jamais les autorités rectorales ne résolvent pas cette question, le pire pourrait se reproduire.

Plus de vingt réfugiés burundais sont incarcérés dans les cachots du district de Kibondo. La plupart d'entre eux ont été arrêtés lundi 14 Août 2017 lors des manifestations des réfugiés qui réclamaient la nourriture. 

L'APRODH condamne les violations massives des droits des prisonniers surtout ceux opposés au 3ème mandat du Président Pierre Nkurunziza. Dans une déclaration sortie ce Mercredi 9 Août 2017, cette association demande l'arrestation de l'OPC2 Jean Claude Ntirandekura Directeur de la prison de Rumonge et de l'OPC2 Déo Bigirimana Directeur de la prison centrale de Mpimba pour leurs manquements.

Passage à tabac ce samedi matin des réfugiés burundais du camp de transit de Bukiriro au district de Kankoko en Tanzanie. Ces réfugiés disent avoir été tabassé par les policiers tanzaniens pour les chasser sur le territoire tanzanien. Les sources à Bukiriro disent que la matinée de ce 7 Août 2017 des policiers en civile sont venus menacer  ces réfugiés. 

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 172 invités et aucun membre en ligne