Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Les militaires qui opèrent en commune Mutumba de la province KARUSI  sont accusés de tabasser et d’exiger des amendes aux habitants de la localite. Ces derniers demandent que cessent les pratiques de ces militaires.

Les familles des 18 militaires  incarcérés depuis Janvier 2017 accusés d'avoir joués un rôle dans l'attaque du Camp de Mukoni déplorent la lenteur observée dans la procédure de ce dossier. L'audience prévue pour ce 12 Octobre au Tribunal de Ngozi n'a pas eu lieu. Ces familles parlent de manoeuvres dilatoires pour maintenir les leurs en détention.

Des détenus de la prison de Muyinga au Nord du Burundi se plaignent qu’ils n’ont pas accès aux soins de santé. Ils affirment que des fois les infirmiers refusent de les soigner et des cas de morts sont enregistrés.

Célébration ce 11 Octobre,de la journée internationale de la fille sous le thème "Autonomisation des filles avant/pendant et après la crise". Malgré leur grand effectif d'environ 1.1 milliards selon l'ONU FEMMES, il est regrettable de voir que jusqu'à ce jour que dans certains pays, les filles sont désavantagées et endurent certaines discriminations. Au camp de Mahama au Rwanda, Celles qui vivent dans des situations de crise souffrent encore plus et se voient dans la plupart des fois, contraintes à des mariages précoces.

Elles font partie des causes des conflits entre le mari et sa femme à Mahama. La stérilité et l’infertilité constituent parfois l’origine des violences à l’égard des femmes dans ce camp des réfugiés burundais situé au Rwanda. Les femmes réfugiées indiquent que certains hommes décident de limiter leurs contributions dans leurs ménages respectifs pour protester contre cette absence de procréation.

Les réfugiés burundais vivant avec le  handicap au camp de  Mahama au Rwanda disent qu’ils rencontrent beaucoup de difficultés liées à leur handicap. A l’occasion de la journée internationale du Handicap, célébrée chaque 9 Octobre, ils lancent un appel aux âmes charitables de leur venir en aide.

Les détenus de la prison centrale de Mpimba accusent le chargé de sécurité d’extorsion et d'intimidation envers les détenus, contestataires du troisième mandat de Pierre Nkurunziza. Julien Manirakiza dit Dume coopère avec certains imbonerakure de cette prison. Ces prisonniers demandent à la direction de la prison de les protéger des gens qui les malmènent.

Célébration ce 2 Octobre de la journée internationale de la non-violence. Une journée qui arrive au moment où la violence et la violation des droits humains sont aujourd’hui plus qu’une réalité au Burundi, en témoigne le récent rapport de la Commission onusienne d’enquête sur les violations des droits de l’homme au Burundi depuis Avril 2015. Assassinats, tortures, viols et autres abus et exactions atteignent de plus en plus une ampleur inquiétante tant pour la communauté nationale qu’internationale.

Le peuple burundais a été sacrifié par les pays africains au profit de leur souveraineté. Propos du politologue Guy Stéphane dans son analyse sur la résolution initiée par le groupe des pays africains membres du conseil des Nations Unies aux droits de l'homme, une résolution qui priorise la justice nationale dans le jugement des crimes en cours. Pour ce politologue, la justice burundaise n'a ni la légitimité ni les moyens pour juger les crimes commis au Burundi, il faudrait une instance supranationale pour se saisir de l'affaire.

Marche manifestation ce samedi des membres du CNARED-Giriteka  et de la diaspora burundaise de la Belgique. Ces burundais réclamaient  entre autre justice pour les 39 réfugiés burundais sauvagement assassinés à Kamanyola en République Démocratique du Congo. 

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 170 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha