Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Les disparitions forcées continuent à faire parler d’elles au Burundi

jeudi, 25 octobre 2018 11:53
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Jonas Mugara, ancien responsable du FNL de la coalition Amizero y’Abarundi en commune Gisagara de la province Cankuzo, est introuvable depuis déjà 5 jours. Il a été arrêté par le chef de la documentation dans cette province dimanche dernier. Sa famille dit avoir payé une rançon exigée par ce responsable des SNR à Cankuzo mais il ne l’a pas libéré. Cette famille craint d’être traquée à son tour par les bourreaux du leur pour effacer toute preuve.

Jonas Mugara a été arrêté le 21 Octobre 2018 alors qu’il rentrait du chef-lieu de la province Cankuzo. Il a été arrêté par des Imbonerakure au centre de la commune Cendajuru, et ces derniers ont appelé les responsables de la documentation en province Cankuzo.

 

Notre source indique qu’après l’avoir arrêté, Bonaventure Niyonkuru surnommé Sakabaka, responsable du SNR à Cankuzo, l’a obligé d’appeler sa famille pour qu’elle donne de l’argent afin qu’il le libère. Une somme de 3 million de francs burundais a alors été octroyée par sa famille. Mais au lieu de le libérer comme convenu, Bonaventure Niyonkuru a dit à la famille de Jonas qu’il l’emmenait au commissariat de Cankuzo.  Mais depuis lors, personne ne l’a revu.

 

A son arrestation, il était à bord d’une moto. Comme l’indique notre source, ce membre du FNL et le motard ont été tous conduits au domine de ce responsable du SNR à Cankuzo où ils ont subi des tortures. Après, continue notre source à Cankuzo, ils ont été embarqués à bord d’un véhicule. Chemin faisant, le motard a pu s’extirper du véhicule et s’est échappé.

 

Selon les informations recueillies à Cankuzo, Jonas Mugara a été persécuté depuis l’année dernière. L’administrateur de la commune Gisagara a saisi ses biens arguant qu’il vendait du sucre sans la permission du parti Cndd-fdd. A cette époque, ils lui ont pris à peu près 10 million de franc burundais, précisent les mêmes sources.

 

Sa famille et ses voisins ont peur d’être à leur tour poursuivis par ces Imbonerakure pour effacer toutes les preuves.        

Lu 293 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 248 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha