Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Des militaires burundais tirent la sonnette d’alarme

vendredi, 19 octobre 2018 10:04
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Les militaires burundais de la Force de défense nationale du Burundi ‘’ FDNB ‘’ demandent l’ouverture des enquêtes sur les enlèvements et disparitions dont sont victimes la plupart de leurs frères d’armes, dont le Sergent-Major Lucien Ntakirutimana. Plus encore, ces membres du corps de défense nationale demandent également à ce que soit mis fin la chasse à l’homme et la persécution dont ils font l’objet.

Ces militaires burundais qui se sont confiés à la rédaction de la RPA, disent qu’ils sont fatigués de la persécution exercée à leur égard. Ils demandent à la FDNB de clarifier avec qu’ils veulent travailler. « Nous militaires sommes agacés par la persécution de nos responsables. C’est honteux que le 1er Sergent Major soit kidnappé en mairie de Bujumbura et en pleine journée. Si nous analysons ce qui est arrivé à Jean-Claude Habiyakare, militaire du camp de Ngagara, et Ntakirutimana dernièrement enlevé, nous nous demandons si réellement ils veulent de nous. Si ce n’est pas le cas, qu’ils nous le fassent savoir. »

 

Le militaire soupçonné d’avoir piégé le 1er Sergent Major Lucien Ntakirutimana alias Mututere n’a pas été inquiété. Les autres militaires condamnent cette inaction et demandent que la justice militaire réagisse. « Nous demandons que Pascal Hakizimana alias Nyangoma soit arrêté. Qu’il nous montre où est notre ami. C’est déplorable que les ministres de la justice, de la sécurité publique et de la défense nationale disent que tout est blanc dans notre pays alors que les arrestations arbitraires des militaires continuent. » 

 

Ces militaires mettent en garde la FDNB qui fait la sourde oreille alors que ses troupes sont menacées. « Les responsables de l’armée ne font qu’assister à notre persécution sans réagir. Je peux vous assurer que le jour où nous en aurons marre, les conséquences seront néfastes. Nous ne sommes pas des bétails que l’on mène à l’abattoir pour être exécutés. » 

 

Le 1er Sergent Major Lucien Ntakirutimana a été enlevé le 07 Octobre 2018 dans la zone Nyakabiga alors qu’il allait rencontrer son collègue Pascal Hakizimana alias Nyangoma avec qu’il avait rendez-vous. Depuis, personne ne l’a revu. 

Lu 2513 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 270 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha