Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Les agents de l’ordre et de sécurité taxés de trouble-fête à Cibitoke

jeudi, 18 octobre 2018 06:03
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les habitants de la zone Cibitoke, commune Muha de la mairie de Bujumbura n’en peuvent plus des agents de l’ordre qui, au lieu d’assurer leur sécurité, ne font que la perturber davantage. C’est au moment où les militaires et policiers de ce secteur ne cessent de les rançonner, allant même jusqu’à passer à tabac, voire torturer, ceux qui n’ont pas d’argent sur eux.                                          

Ces habitants de la zone Cibitoke font savoir que cette persécution de la population est devenue une habitude dans cette partie. Ils donnent l’exemple des commerçants rançonnés quand ils vont acheter leurs marchandises. « Nous avons un problème de sécurité causé par les agents de sécurité. Premièrement, il y a les militaires d’une position située entre la quatorzième et la quinzième avenue. Ils sont nouveaux mais ils nous causent énormément de problèmes. Ils harcèlent les passants ou les gens qui vont acheter les marchandises à Kamenge. »

 

Même si cette habitude de rançonner la population était supportée, les habitants de Cibitoke affirment que la situation empire. Un des habitants de la zone Cibitoke donne l’exemple du harcèlement par l’extorsion de l’argent dans les bistrots de la place, jusqu’à ce que certains clients aient failli y perdre la vie par manque d’argent à donner à ces militaires. « Pire encore, la nuit du 14 au 15 Octobre, ces militaires sont passés dans tous les bistrots situés entre la 12ème et la 14ème Avenue. Ils ont demandé de l’argent à tous les clients. Ceux qui n’en avaient pas ont été ligotés. Il y en a qui ont a même mis des pistolets sur la tête. Nous ne savons vraiment plus à quel saint se vouer. »

 

Outre, ces militaires, même les policiers rançonnent dans la clandestinité. Maintenant ils vont jusqu’à se déguiser en policiers de roulage pour extorquer l’argent à la population. « Il y a aussi un groupe de policiers de la zone Cibitoke qui se déguisent en agents de roulage. Le 12 et le 13 de ce mois, on les a vus demander des documents de véhicules, un travail qui normalement n’est pas de leur ressort. Ils vous confisquent vos documents mais ne vous donnent pas de quittance pour qu’une fois en ordre avec l’OBR, on vienne les récupérer. Et en plus, ils font ça en pleine journée. C’est vraiment du n’importe quoi. »

 

Pour rappel, ces militaires viennent du camp de Muzinda et commettent tous ces forfaits avec la bénédiction de leur chef.

Lu 226 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 306 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha