Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Un agent de la commune Gihanga victime des réseaux sociaux

mercredi, 17 octobre 2018 06:06
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Un employé de la commune Gihanga est détenu au cachot du commissariat de police à Bubanza, depuis trois jours. L’administrateur de la commune Gihanga est pointé du doigt dans l’arrestation de cet agent. Les messages relayés sur les réseaux sociaux à partir de son téléphone portable seraient à l’origine de cette détention. 

Cet employé de la commune Gihanga aujourd’hui en détention est connu sous le nom de Samson Gahungu. Il est  responsable du service de l’Etat Civil. Selon ses collègues, lors de la commémoration du 57ème anniversaire de l’assassinat du Prince Louis Rwagasore, le héros de l’Indépendance, Samson Gahungu a été arrêté par des policiers de la brigade Gihanga. Quand il leur a demandé les papiers justificatifs de son arrestation, ils lui ont répondu qu’ils avaient juste reçu l’ordre de l’arrêter. Immédiatement Samson Gahungu a été conduit au cachot de la brigade Gihanga où il a passé une seule nuit. Le 14 Octobre, il a été transféré au cachot du commissariat de Bubanza.

 

Toutefois, au commissariat, certains policiers lui ont signifié qu’ils ne voyaient pas le motif de sa détention.

 

Des sources sur place font savoir que Samson Gahungu aurait été arrêté sur ordre de l’Administrateur communal de Gihanga, Léopold Ndayisaba. A l’origine, des messages relayés dans les réseaux sociaux via son téléphone portable. « Notre confrère est détenu arbitrairement. Je pense que ce qui lui est arrivé est consécutif aux messages que tout le monde manipule sur les réseaux sociaux. Sans doute l’administrateur a usé de son pouvoir pour l’arrêter sinon il n’est accusé d’aucune infraction. Nous demandons sa libération inconditionnelle. »

Lu 279 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 327 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha