Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Bujumbura se préparerait à détruire le site des déplacés de Ruhororo

jeudi, 11 octobre 2018 11:18
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les administratifs de la province Ngozi raffine le plan d’expulsion des déplacés du site de Ruhororo. Ce mercredi, ils ont convié les représentants des jeunes Imbonerakure de toutes les communes de cette province dans une réunion tenue en cachette pour les préparer à démolir ce site de Ruhororo.

Cette réunion tenue à l’hôtel Camugani situé au chef-lieu de la province  Ngozi était dirigée par Albert NDUWIMANA, gouverneur de la province de Ngozi, accompagné de Bosco NDAYISHIMIYE, responsable des Imbonerakure au niveau provincial, et Privat Wellars MPITABAKANA, responsable du service national des renseignements dans cette province. Un jeune Imbonerakure qui participait dans cette réunion témoigne.

 

«  La commune Ruhororo était représentée par deux Imbonerakure de chaque colline. L’objectif de cette réunion était de nous dire de détruire le site des déplacés de Ruhororo. Ils nous demandent en tant qu’Imbonerakure de fournir beaucoup d’efforts pour bien accomplir cette mission. »

 

Le président du conseil communal en commune Ruhororo  prend les devants pour raffiner le  plan d’expulser ces déplaces.

 

«  En première position vient le président du conseil communal du nom d’Emmanuel HABIMANA. Il est aussi natif de cette commune. C’est lui qui demande que ce site soit vite détruit. On lui avait même demandé de régler ce problème du  site de Ruhororo pour exiger à ces déplacés de retourner dans leur milieu d’origine. » 

 

Ce jeune Imbonerakure critique également les propos tenus dans cette réunion et conseille aux autres Imbonerakure de ne pas exécuter cette mission leur donnée par ces administratifs. Pour lui, si les administratifs le jugent nécessaire, ils devraient le faire eux même.

 

«  Nous doutons de ces enseignements qu’on nous donne pour aller persécuter nos frères alors qu’ils ne posent aucun problème. En plus, nous ne voyons pas l’intérêt de cette destruction. Les déplacés ne nous gênent  en rien. Nous nous excusons auprès des administratifs, qu’ils nous épargnent de ces enseignements qui risquent d’engendrer des ennuis, non seulement à l’endroit des déplacés, mais également pour nous. S’ils veulent que ces déplacés soient expulsés de force, qu’ils le fassent eux- mêmes en déléguant les forces de l’ordre mais pas nous les Imbonerakure. » Conclut-il.  

Lu 340 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 195 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha