Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Des membres du parti FNL détenus dans des conditions inhumaines

vendredi, 03 août 2018 06:03
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Trois membres du FNL de la coalition Amizero y’Abarundi sous torture au cachot du commissariat de Bwambarangwe en province Kirundo où ils sont incarcérés depuis 9 jours. Les trois sont accusés de former des groupes rebelles. Un de ces membres du FNL est incarcéré les mains menottées. La population demande justice à leur égard.

Ces trois membres du parti FNL torturés sauvagement sont Aboubakar AHISHAKIYE, NIYONKURU et JUMA. Tous les trois ont été arrêtés en date du 26 Juillet par Fébronie NIYINGABIYE, administrateur de la commune Bwambarangwe, les accusant de recruter les candidats des groupes armés. « JUMA, Aboubakar AHISHAKIYE et NIYONKURU sont dans un état très critique. Aboubakar est toujours à l’isolement et menotté alors qu’il est souffrant. Et tout ça parce qu’on l’accuse d’être le cerveau de cette soit disante rébellion. »

 

Ces habitants de la zone Bugorora plaident pour la libération de ces détenus qui, soulignent-ils, sont victimes de simples soupçons. « Nous sommes fatigués par le comportement de l’administrateur de Bwambarangwe, Fébronie NIYINGABIYE qui, aidée par le commissaire Venant BARUMBANZE et de chef du service national de renseignement du nom de Gaspard MWABO, ne cesse de malmener et de séquestrer les gens. Pour eux, l’être humain n’a aucune valeur. Nous demandons à notre administrateur de se ressaisir car nous n’en pouvons plus de cette situation. »

Lu 402 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 335 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha