Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Des réfugiés burundais de Kigoma victimes d’exécution extrajudiciaire ?

mardi, 31 juillet 2018 10:25
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Deux réfugiés burundais ont été battus à mort par les éléments de la police tanzanienne en poste au cachot de Kigoma, la nuit de ce dimanche. Les victimes venaient d’y passer deux semaines en garde à vue. Nos sources à Kigoma révèlent que le matin de ce lundi 30 Juillet 2018, les deux prisonniers ont été transférés vers une destination inconnue pour camoufler le forfait.                                                                 

Ces deux réfugiés burundais sont les prénommés Firmin et Emmanuel. Les informations que nous détenons de nos sources à Kigoma révèlent qu’ils ont été battus à mort par les policiers qui gardent le cachot de Kigoma. Les mêmes informations disent qu’ils ont été emmenés dans ce cachot en provenance du camp de Nyarugusu. « Ils sont au nombre de deux. Firmin et Emmanuel ont été tabassés par les policiers tanzaniens. Ils sont dans un état critique, nous ne savons pas s’ils sont encore en vie. » Raconte notre source

 

Après avoir constaté que les victimes sont dans un état critique, la police tanzanienne les a transférés dans une localité jusqu’à présent inconnue de nos sources. « Depuis ce lundi, ils ont été transférés vers une destination inconnue pour essayer de camoufler le cas. Ils sont victimes des dénonciations des Imbonerakure qui collaborent avec certains des policiers et les agents du HCR. Un agent du HCR qui collabore avec ces Imbonerakure est un certain kimbiliya. L’autre, c’est le responsable des réfugiés dans Kigoma et Tabora. »

 

Les réfugiés burundais vivent aujourd’hui dans une peur panique car, selon leur dire, le danger qu’ils ont fui les guette toujours dans leurs milieux de refuge.

Lu 362 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 280 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha