Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Des étudiants de l’Université du Burundi malmenés par leurs pairs Imbonerakure

lundi, 04 juin 2018 18:29
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Grognes des étudiants de l'Université du Burundi, campus Mutanga. Ces derniers accusent leurs camarades de la jeunesse Imbonerakure du parti CNDD-FDD, de les malmener les soirs. Celui qui est attrapé par ces Imbonerakure est tabassé et ses biens volés.

La mesure récemment prise par le service de sécurité à l'université du Burundi instaurant un couvre-feu à partir de 21 heures ne favorise pas les étudiants, et plus particulièrement ceux du campus Mutanga.

 

Ces étudiants dudit campus révèlent que les Imbonerakure commencent à arrêter ceux qui entrent ou sortent à partir de 20 heures 30 minutes soit disant pour appliquer scrupuleusement la mesure du service de sécurité. Mais, ce qui inquiète ces étudiants, c'est que ces Imbonerakure sélectionnent les personnes à arrêter. « Depuis 20 heures 30 minutes, ils sont déjà au portail. A partir de 21 heures, ils commencent à empêcher tout mouvement vers ou sortant du campus. Ils disent que le couvre-feu débute à 21 heures. Si on donne une carte d'identité, elle est saisie. Le plus souvent, ils exigent même une carte de résidence. Si par hasard ils te voient avec de l'argent, ils vous le confisquent. Cela se fait en présence de deux ou trois policiers. Mais, ce qui est étonnant, c'est qu'il y a ceux qui entrent en passant à côté de ces Imbonerakure sans être inquiétés. C’est vraiment honteux. »     

 

Suite à ces persécutions, certains étudiants qui se restaurent à l'extérieur du campus préfèrent ne pas y aller, de peur d'être torturés. Ces étudiants se demandent quand prendra fin ce genre de comportement. « Un maquisard ne peut pas aller dans le restaurant universitaire. Certains quittent les auditoires pour aller à l’extérieur chercher de la nourriture. Ils reviennent en courant. Il y en a même qui n’y vont carrément plus le soir. Cela a débuté avec la campagne référendaire et ça continue. » Se désespère un des étudiants du campus Mutanga.

Lu 429 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 299 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha