Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Les jeunes filles burundaises sauvées de l’esclavage par la police kenyane

lundi, 28 mai 2018 20:41
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La justice kenyane continue de faire des enquêtes en rapport avec 27 femmes et filles burundaises arrêtées sur le territoire du Kenya avec pour destination les pays arabes. Quatre parmi elles sont encore dans les mains de la police du Kenya pour des raisons d'enquête tandis que d'autres ont été déjà rapatriées au Burundi.

C'était ce vendredi 25 Mai, quand 23 femmes et filles burundaises arrêtées par la police kenyane, ont été remises aux autorités burundaises. La police kenyane a indiqué que ces personnes seraient victimes du trafic des êtres humains vers les pays arabes, entre autres les Emirats Arabes Unis et l'Oman, via le Kenya.

 

Ces femmes et filles ont un âge compris entre 18 et 35 ans. Elles auraient quitté le Burundi au mois d'avril à destination des Emirats Arabes Unis et l'Oman. Elles disent qu'elles s’y rendaient de leur propre gré pour chercher du travail. Elles ajoutent également que, aidées par une burundaise et une kenyane, elles avaient déjà obtenu des visas.

 

Ces femmes et filles ont été arrêtées le samedi 29 Avril par la police kenyane en collaboration avec l'interpol burundais, comme l'a indiqué Pierre NKURIKIYE, porte-parole du ministère de la sécurité publique au Burundi. Il ajoute que 4 parmi elles sont toujours au Kenya pour des raisons d'enquête, tandis que d'autres ont été déjà rapatriées au Burundi. Quant aux trafiquants, ils devront être jugés au Kenya.

Lu 594 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 285 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha