Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Des réfugiés emprisonnés pour leurs croyances religieuses

samedi, 26 mai 2018 07:32
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les réfugiés du camp de Nakivale en Ouganda plaident pour la libération de cinq refugiés, dont deux burundais, incarcérées suite à leur croyance. Ces réfugiés ont été arrêtés après le recensement fait dans ce camp ce mois, au cours duquel plus de vingt réfugiés ont refusé de se faire enregistrer.

Ces réfugiés qui n’ont pas voulu se faire enregistré suite à leur croyance sont au nombre de 25 dont 12 burundais. Après le recensement, tous les 25 ont été arrêtés et incarcérés. Vingt parmi eux ont été libérés ce jeudi après six jours d’incarcération. Les Cinq restant au cachot sont tous du village RUBONDO. Nos sources à NAKIVALE indiquent que les 20 ont été libérés après versement des pots-de-vin.

 

Les réfugiés de Nakivale demandent que cette question soit vidée. « Ils sont sous surveillance de la police. Chaque responsable peut les provoquer. Il y a risque qu’ils soient incarcérés de nouveau. Ils n’ont pas été libérés parce que blanchis mais parce qu’ils ont donné des pots-de-vin. Même demain, on pourra les arrêter encore une fois. Nous demandons aux responsables de les sensibiliser pour qu’ils comprennent l’importance de l’enregistrement ».

 

L’un des responsables du village Rubondo précise que ces personnes ont été arrêtées pour qu’elles expliquent pourquoi elles refusaient la scolarité à leurs enfants ainsi que l’accès aux soins de santé. 

Lu 463 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 181 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha