Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Deux des réfugiés burundais du camp de Nduta emprisonnés à leur retour du référendum

mardi, 22 mai 2018 17:52
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Deux ressortissants burundais vivant dans le camp de Nduta comme réfugiés sont sous les verrous depuis ce dimanche soir. Ces burundais sont poursuivis parce qu’ils seraient entrés dans le pays pour le dernier référendum constitutionnel contesté. D’autres réfugiés craignent qu’ils ne soient libérés car disent-ils, ces derniers entretiennent de bonnes rations avec la police Tanzanienne.

Ces burundais sont le nommé Radjabu et le surnommé Bonge. Les informations en provenance de Nduta font savoir que ces deux personnes seraient à la tête d’un groupe de plus de 30 personnes qui auraient quitté le camp de Nduta pour aller participer au vote référendaire tenu jeudi dernier au Burundi. Ils ont été appréhendés par le responsable de la police dans le camp juste à leur retour au camp.  « Ils se sont rendus au Burundi pour voter. A leur retour, l’information était déjà répandue partout. C’est ainsi que le chef de la police les a interpellés. »

 

Au camp de Nduta, les autres réfugiés pensent que ces personnes seront prochainement relâchées car bénéficiant de la complicité de certains policiers tanzaniens. D’où ils craignent pour leur sécurité. « Notre inquiétude réside sur le fait qu’il y a des gens qui partent d’ici vers le Burundi, et ils reviennent après au moins une semaine. Ce sont ceux-là même qui sont reprochés d’héberger les Interahamwe et Imbonerakure »

 

Les responsables de la police et du HCR à Nduta ne se sont toujours pas exprimés sur ce cas.

Lu 364 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 211 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha