Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Un professeur incarcéré victime d’avouer de voter non au prochain référendum

jeudi, 10 mai 2018 19:55
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le professeur Nephtali du Lycée communal Murambi de la province Bururi est emprisonné aux cachots du commissariat de police à Bururi depuis mardi 8 Mai. I l a été arrêté sur ordre du Député Emmanuel NTEZUKOBAGIRA lors de la campagne référendaire, l’accusant de clamer haut et fort qu’il votera « NON »

Tout a commencé ce mardi en plaine campagne référendaire du parti CNDD-FDD dans la zone Gasanda de la Commune Bururi en Province Bururi. Alors que les leaders de ce parti appelaient la population de la localité à voter « OUI », Nephtali KWIZERA, professeur au Lycée Murambi est passé où se battait campagne et a clamé haut et fort qu’il votera « NON ».

 

Les propos de cet enseignant ont irrité les propagandistes du parti présidentiel. Ces derniers ont alors vite fait de dresser un plan de son arrestation. « Ici à Gasanda, On nous maltraite et nous n’avons rien à dire. Monsieur Nephtali, natif de Murambi et ancien professeur du Collège Gasanda est emprisonné à Bururi depuis ce mardi. Il a été arrêté sur ordre de ceux qui étaient dans la propagande référendaire. Sous effet d’alcool, il a dit à haute voix qu’il votera NON alors qu’on enseignait de voter OUI », Indique une source sur place.

 

Le député Emmanuel NTEZUKOBAGIRA, natif de cette localité, en collaboration avec les responsables administratifs ont vite ordonné l’arrestation de cet enseignant l’accusant de sabotage de leur activité. « C’est Monsieur Nicolas, Directeur de l’Ecole de Mubuga, qui était en train de sensibiliser les sympathisants. Le député NTEZUKOBAGIRA, un certain Sosthène ainsi que le chef de Zone ont ainsi juré d’emprisonner ce professeur. Le motard qui a essayé de calmer Nephtali qui était sous effet d’alcool a, lui aussi, été arrêté et emprisonné », Ajoute notre source.

 

Quelques natifs de cette commune trouvent que l’arrestation de Nephtali KWIZERA est injuste du moment que la propagande continue et trouvent plutôt normal qu’un citoyen refuse qu’on lui exige le choix lors du prochain vote. La famille de Nephtali KWIZERA, elle, craint pour sa sécurité et demande qu’il soit libéré ainsi que le motard.

Lu 354 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 320 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha