Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Des Imbonerakure réprimés pour leurs actes de barbarie

mardi, 08 mai 2018 11:52
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les habitants de la colline Buheka, zone Kazirabageni de la KomineNyanza-Lac en province Makamba s’insurgent contre les actes de torture et de harcèlement qui leur sont infligés par des Imbonerakure du CNDD-FDD. Deux personnes originaires de cette colline ont été tabassées par ces jeunes du parti au pouvoir qui font des patrouilles nocturnes.

La 1ère personne victime de ces actes de torture et de harcèlement faits par les Imbonerakure de la colline Buheka de la zone kazirabageni en commune Nyanza-Lac répond au nom de Félix NIYUKURI. Selon les habitants de cette colline, ce dernier a été arrêté et tabassé par ces Imbonerakure la nuit de ce samedi.

 

« Il rentrait chez lui à Ruvyagira en provenance du centre de Buheka. Il a été arrêté en cours de route par ces Imbonerakure. Ces derniers lui ont intimé l’ordre de retourner d’où il venait. Il leur a répondu qu’il devait rentrer chez lui. Ils l’ont alors saisi au niveau de la gorge et puis l’ont sérieusement giflé. Ils l’ont ensuite fouetté à l’aide des fils de fer. La victime a pour le moment des blessures sur tout son corps. »

 

Les fils de fer que ces Imbonerakure utilisent pour torturer les passants auraient été achetés auprès des techniciens qui sont en train d’installer l’électricité solaire dans cette localité. Avec l’aide de la population, la victime a porté plainte auprès du chef de poste de la police. Cette population note que ce dernier a intimé l’ordre au responsable de ces Imbonerakure de régler lui-même cette question avant qu’il ne soit tard, ce qui a été fait, selon nos sources.

 

« Le chef de poste de la police a convoqué ces Imbonerakure mais ils ont refusé de répondre à la convocation. Des policiers se sont rendus sur les lieux pour les emmener à l’interrogatoire. Mais, une fois dans son bureau, le chef de poste a demandé au chef de ces Imbonerakure de prendre ses responsabités et d’assumer ses erreurs. Ces Imbonerakure ont alors reconnu les faits et ont demandé pardon. Ils ont également accepté de payer la facture médicale de la victime. Cette dernière a eu des soins médicaux et est rentré chez lui. »

 

Quatre Imbonerakure sont pointés du doigt comme étant les principaux auteurs de cet acte de violence physique commis à l’encontre du citoyen Félix NIYUKURI. Il s’agit d’un certain Jean Marie et ses camarades, Désiré, Pontien et Bizoza.

 

Une autre personne connue sous le nom de Watindo a été sérieusement battue sur la même colline de Buheka par un Imbonerakure du nom de NYANDWI Félix alias Bisya. La population de cette colline fait savoir que la police de cette localité s’est montrée responsable et a arrêté l’agresseur malgré la résistance du responsable de ces Imbonerakure Julias HATUNGIMANA.

 

« Le responsable de ces Imbonerakure a tout fait pour qu’il soit relâché mais le chef de poste a refusé de le libérer expliquant qu’ils n’est pas au-dessus de la loi. Il lui a rappelé ce que ces Imbonerakure ont fait quand ils avaient tabassé une autre personne. »

 

Cette population de la colline Buheka s’insurge contre ces actes de violation des droits humains faits par ces Imbonerakure. Elle se réjouit cependant de l’attitude des Forces de l’ordre dans cette localité qui se montrent plus responsables que celles des autres coins du pays.

Lu 361 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 306 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha