Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Traque des non originaires de la commune Gihanga

dimanche, 08 avril 2018 20:23
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Arrestation ce dimanche 8 Avril 2018, des habitants de la commune Gihanga, non originaire de cette localité. Ces derniers ont été apprehendés lors d’une fouille perquisition menée par des policiers et militaires. Les habitants de Gihanga dénoncent ces arrestations, chaque citoyen burundais ayant normalement le droit d’habiter n’importe où sur le territoire du pays.

La population des Quartiers Vyondo, Ragaza et du centre Gihanga ont été réveillés à l’aube de ce dimanche par des policiers et militaires venus à la quête des détenteurs illégaux d’armes.

 

Toutefois, au cours de la même opération, des habitants de Gihanga, originaires des autres provinces ont été tous arrêtés. «Les originaires des autres provinces ont été arrêtés. Certains ont été libérés après versement de pots-de-vin aux policiers », déplore un habitant.

 

Ceux qui n’ont pas payé ces pots-de-vins n’ont été libérés que sur intervention des administratifs, du moins ceux qui ont eu la chance d’avoir un administratif qui plaide pour eux.

 

Cette population non originaire de Gihanga regrette qu’elle soit traitée comme des étrangers dans leur pays natal. «C’est vraiment déplorable qu’une personne présente une carte d’identité délivrée dans une autre province et qu’on dise qu’elle n’est pas en ordre. Existe-t-il une différence entre burundais selon leurs origines ?.'' s’interroge une personne arrêtée

 

Nous avons tenté de joindre Léopold Ndayisaba, administrateur de Gihanga, son téléphone sonnait mais personne ne décrochait.

Lu 427 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 219 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha