Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Sous la torture, il est contraint de dénoncer les opposants au pouvoir

mercredi, 28 mars 2018 16:54
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Après deux semaines sans aucune nouvelle de Kévin Hatungimana surnommé NSUDE, habitant de la zone Musaga, les informations qui nous parviennent indiquent qu'il serait détenu au cachot du service national de renseignement situé près de la cathédrale Régina Mundi en Mairie de Bujumbura. Les mêmes sources indiquent qu'il serait en train d'être torturé lui intimant l'ordre de dénoncer tout opposant du pouvoir CNDD-FDD.

Kévin Hatungimana surnommé NSUDE a été arrêté le 16 mars, à la 3ème avenue de la zone Musaga. Après sa détention au cachot de la zone Musaga, il a été transféré vers un endroit inconnu. Les informations qui sont parvenues à la RPA ce  mercredi indiquent que cet habitant vient de passer deux semaines au cachot du service national de renseignements  situé tout près de la cathédrale Régina Mundi en Mairie de Bujumbura.

 

Selon les mêmes sources, il est soumis à une torture de toute sorte pour dénoncer tout opposant au pouvoir du CNDD-FDD afin qu'il soit arrêté par la police. Un des amis de ceux qui ont été appréhendés depuis jeudi de la semaine dernière jusqu'à ce lundi précise que six ont été déjà arrêtés. « Jeudi le 22, on a arrêté un certain Arsène. Samedi le 24 deux autres ont été appréhendés : Olivier et Bongoka. Lundi le 26, on a arrêté Jimmy et Cédric. Ce Jimmy a été arrêté à Kamenge avec celui qu'il était allé rendre visite. Ils étaient à trois. Pour le moment, six sont déjà arrêtés et sont à la documentation », précise notre source.      

 

Notre source ajoute que Kevin Hatungimana dit  NSUDE donne cette liste sous des coups de fouets. « Les informations qui nous parviennent disent que NSUDE reçoit beaucoup de coups pour livrer chaque nom qui lui vient en tête. Nous sommes inquiets car quand il est battu, il peut dire du n'importe quoi et la liste peut être longue ». ajoute notre source

 

La population de la zone Musaga en général et les jeunes en particulier vivent dans une peur panique suite à ces arrestations en cascade de leurs collègues. Elle demande au gouvernement de leur donner la paix. « Nous demandons au gouvernement d'arrêter cette chasse à l’homme. Qu'ils laissent le pays accessible à tout le monde au lieu que certains soient malmenés. On dit qu'ils ont été conduits à la documentation mais, on ne sait pas s'ils sont encore en vie ou pas. Chaque personne arrêtée est menacée de montrer des armes. Des gens sont arrêtés jour et nuit et nous avons peur », insiste notre source.

 

Kevin Hatungimana surnommé NSUDE avait été arrêté avec un certain Jado accusés d'écouter le magazine Humura Burundi de la RPA. Jado a été libéré le lendemain après avoir passé la nuit au cachot de la zone Musaga.               

 

Lu 646 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 195 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha