Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

La brutalité sans nom du chef de zone Mukungu

mercredi, 07 mars 2018 16:35
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Un habitant de la zone Mukungu a été malmené ce mardi par le chef de cette même zone située dans la commune Nyanza-Lac en province Makamba. A l'origine, ce nonagénaire aurait parmi ses locataires des fabricants de la boisson prohibée appelée "KANYANGA". Vivant avec handicap, la victime serait actuellement dans un état critique.

Ce vieil homme qui a été séquestré ce mardi par le chef de zone Mukungu est le surnommé Aboman. Il est natif de la zone Buruhukiro de la province Rumonge. Les habitants de la zone Mukungu disent que ce Chef de zone est entré dans la parcelle du surnommé Aboman où vivent ses locataires pour chercher une boisson prohibée dite Kanyanga.

 

« Ce mardi, le chef de zone, Audace Ndayitwayeko, est allé au domicile d'un vieil homme qui vit avec un handicap, le surnommé Aboman, sous prétexte de chercher une boisson prohibée chez ses locataires mais il n'a rien trouvé », témoigne un habitant.

 

Après avoir manqué cette boisson, il a dit que cet homme doit être emprisonné. Ce dernier, a essayé d'expliquer qu'il éprouve des difficultés pour se déplacer étant donné qu'il marche avec des béquilles, ce que le chef de zone n'a pas voulu entendre.

 

« Ce vieil homme lui a dit qu'il n'est pas à mesure de se déplacer car il marche avec des béquilles. Ce chef de zone lui a dit qu'il n'a pas de compte à rendre et qu'il doit plutôt l'emmener à la zone. Lorsqu’il le soulevait, il a constaté que du sang coulait sous ses habits. Il a ordonné aux Imbonerakure, NIMPAGARITSE et Léopold, de le faire retourner à la maison, ce qu'ils ont refusé », ajoute un habitant.

 

La population de la zone Mukungu se dit dépassée par l'attitude de leur chef de zone. La situation se présente ainsi au moment où il serait soutenu par le Gouverneur de Makamba.

 

« En tant que ses sujets, nous avons de la panique suite à cette attitude de ce chef de zone soutenu par le gouverneur, Gad Niyukuri, qui lui a dit qu'il a été investi par Dieu. On n’a plus à rien à dire », s’inquiète un habitant de la place.

 

Nous avons tenté de contacter encore une fois le chef de zone Mukungu qui a été déjà cité dans d'autres cas de violations des droits humains, mais sans succès.

Lu 338 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 175 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha