Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Contradiction entre population, police et administration sur la disparition d’un membre du FNL pro-Rwasa

samedi, 10 février 2018 14:18
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quelques jours après que Jean Pierre MUSHENGEZI, un membre du FNL de l’Honorable Agathon Rwasa ait été enlevé, la police et l’administration se contredisent sur les informations relatives à cette victime.

Au moment où la police et l’administration disent que Jean Pierre Mushengezi responsable du parti FNL sur la colline Carurambo est détenu dans un endroit jusqu’ici tenu secret, la population de cette colline dont les membres du parti FNL, eux, affirme qu’il a été tué par des jeunes Imbonerakure. Les mêmes informations disent que ceux qui auraient tué ce membre du FNL étaient dirigés par un certain Daniel Majambere, un Imbonerakure influent.

 

Les informations fournies par nos sources à Kirundo précisent que Jean Pierre MUSHENGEZI a été tué, puis jeté dans la rivière Kanyaru. Selon des informations sur place, Jean Pierre Mushengezi aurait été victime d’avoir dénoncé les exactions commises sur la colline carurambo et la torture d’un membre du FNL le 30 Janvier.

 

Pour le moment, une chasse à l’homme est dirigée contre toute personne qui a dénoncé l’arrestation de Jean Pierre Mushengezi.

 

Les membres de sa famille demandent que la lumière soit faite sur la disparition du leur. Ils insistent pour qu’on ramène vivant leur fils. Pour les membres de sa famille politique, ils dénoncent un comportement sauvage des membres du parti au pouvoir et demandent à l’opinion nationale et internationale d’intervenir pour arrêter ces actes barbares.

 

Pour rappel, Jean Pierre Mushengezi a été arrêté mardi 6 Février après avoir été battu par 5 jeunes Imbonerakure mandaté par Alphonse Ntereke alias l’homme et Jean Marie Mugumyankiko alias sindyibigori respectivement responsable des jeunes Imbonerakure et responsable du parti CNDD-FDD en commune Ntega.

 

Au mois de juillet 2017, Jean Pierre MUSHENGEZI avait été torturé par les Imbonerakure Daniel Mujambere et Alphonse Ntereke. Ils le menaçaient de le jeter dans la rivière Kanyaru, menace qu’ils avaient mis en exécution avant que la victime ne soit secourue par des policiers de la position située sur la colline Mugina.

Lu 417 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 193 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha