Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Des Imbonerakure violent deux femmes et s’en sortent indemnes

mardi, 07 novembre 2017 07:01
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Deux femmes de la Commune Kiremba en Province Ngozi ont été violées ce dimanche 5 Novembre 2017 dans la soirée par des jeunes Imbonerakure du parti CNDD-FDD qui effectuaient des rondes nocturnes. Les deux victimes sont actuellement alitées à l’hôpital de Kiremba. La population pointe du doigt la police qu’elle accuse d’avoir facilité l’évasion des auteurs de ce viol.

 

Les femmes violées sont originaires de la Commune Nyamurenza et selon nos sources, les auteurs de ce crime sont les jeunes Imbonerakure du parti au pouvoir.

 

Ce dimanche soir, ces deux femmes prenaient un verre dans un bar et ont été arrêtées par les Imbonerakure, accusées de troubler l’ordre public.

 

‘’Il était entre 21 heures et 22 heures, lorsque deux Imbonerakure sont venus, accusant deux femmes qui prenaient un verre dans un bistrot de semer du désordre. Elles ont été emmenées dans un bâtiment délaissé et non usagé appelé centre jeune et ces Imbonerakure ont violé les deux femmes. La population est venue à leur secours et les deux femmes ont été emmenées à l’hôpital où on a confirmé le viol.’’ Explique notre source

 

Selon la même source, parmi les jeunes Imbonerakure arrêtés figurent un certain Samuel qui est vice-président de ces jeunes du parti de l’aigle en Commune kiremba.

 

‘’ On avait dit que Harera, un adjoint du chef des Imbonerakure au centre Kiremba et Samuel surnommé Mavyi,  ont été emprisonné mais on a appris ce lundi matin qu’ils se sont évadés. Personne ne sait  où ils se trouvent.  On n’est  même pas en mesure de confirmer qu’ils avaient été emprisonné puisque c’était la nuit.’’ Fait savoir notre source

 

Les administratifs ou la police disent ne pas savoir où se trouvent ces Imbonerakure qui auraient réussi à s’échapper du cachot.

 

La population de la localité indique qu’à part le viol, ces jeunes Imbonerakure du parti CNDD-FDD se livrent à d’autres actes ignobles.

 

‘’Ils torturent souvent les gens surtout ceux de l’opposition, ils collectent aussi de l’argent arguant que c’est pour la construction de la permanence du parti CNDD-FDD alors que nous ne sommes pas tous membres de ce parti. Il est aussi interdit que deux personnes appartenant à l’opposition se rassemblent, si non elles sont directement accusées de tenir une réunion non autorisée. La plupart du temps, les gens se font tabassés sans aucun motif.’’ Conclut notre source

 

La population de cette localité demande que justice soit faite et que les auteurs de ce crime soient punis.

Lu 315 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 190 invités et aucun membre en ligne