Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

La prison de Ngozi s’illustre par son surpeuplement carcérale

vendredi, 13 octobre 2017 09:02
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Surpeuplement   à la prison centrale de Ngozi. Constat des défenseurs des droits des prisonniers. Lors d’une visite que ces derniers ont effectué ce jeudi dans la dite prison, les prisonniers en ont profité pour se plaindre des mauvaises conditions de détention dans cette maison carcérale.

Les hommes incarcérés  dans la prison de Ngozi sont au nombre de 1540 personnes au moment où la capacité d’accueil de cette maison carcérale était de 400.

 

Les prisonniers dénoncent les conditions déplorables dans lesquelles ils vivent. Leur logement et  leur ration alimentaire laissent à désirer, révèlent les associations de défense des droits des prisonniers, NTABARIZA et BERINTAHE, en visite ce jeudi dans cette prison.

 

A cet effet, ces deux associations ont offert à ces prisonniers une aide d’une  tonne de riz. Une aide que les prisonniers hommes doivent partager avec les prisonnières femmes.

 

Selon des informations fournies par les organisations de défense des droits des prisonniers dans la région nord du Burundi, la plupart de ces prisonniers viennent des provinces Ngozi, Kayanza et Kirundo.

 

Parmi ces prisonniers se trouvent des prévenus et des condamnés. Les prisonniers originaires de la province Muyinga se trouvent dans cet établissement parce qu’ils ont fait appel.

 

Assassinat, vol qualifié et  conflits fonciers, sont les accusations à charge d’un grand nombre de ces détenus.

 

Les défenseurs des droits des prisonniers ont promis de suivre de près les dossiers de ces prisonniers.

Lu 210 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 157 invités et aucun membre en ligne