Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

La galère continue pour les refoulés de Cankuzo, plus d’une semaine déjà sans assistance

lundi, 02 octobre 2017 07:43
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les réfugiés Burundais évalués à 100 qui viennent d'être expulsés de la Tanzanie vivent dans des conditions déplorables. Regroupés au bureau de la police de l'Air et des frontières dans la commune  Gisagara de la province Cankuzo, ils sont sans assistance et ignorés par l'admnistration du moins selon des informations fournies par la population proche.

 

Regroupés au bureau de la PAFE dans la commune Gisagara,ces burundais refoulés de la Tanzanie se sont retrouvés dépourvus de tout. La majorité est composée des femmes et des enfants.

 

"Ils sont tous regroupés dans les bureaux de la PAFE Gasenyi, zone Camazi et ils n'ont ni couverture ni nourriture.Les hommes essayent de chercher du travail pour pouvoir nourrir leurs familles",  explique un habitant proche de cette localité.

 

A ce bureau de la PAFE, avoir une permission de sortir n'est pas chose facile pour ces burundais. Comble de malheurs, ils sont serrés dans un petit espace comme l'indique toujours notre source : "Les policiers leur donnent la permission très difficilement. Ils logent tous dans un même bâtiment, les hommes, les femmes et les enfants confondus. Ils ont vraiment besoin d'aide.

 

Comme le témoigne cet habitant de la Zone Camazi où sont regroupés ces réfugiés, ils se disent inquiétés car ils se sont séparés des leurs. Plus d’une semaine après leur arrivée au Burundi, ces réfugiés n'ont pas eu d'assistance et craignent de mourir de faim ou de maladies liées au manque d' hygiène.

 

Le 27 septembre dernier, le sous commissaire chargé des postes de migration en province Cankuzo a fait savoir que ces réfugiés sont regroupés dans cet endroit parce qu'ils n'ont pas d'autres endroits où les loger.

 

Ces demandeurs d’asile étaient au nombre de 118 et ont été refoulés de la Tanzanie le 23 septembre dernier. Ils croyaient être transferés vers un autre endroit mais se sont retrouvés dans la province Cankuzo à l'Est du Burundi. Craignant un mauvais sort une fois au Burundi, certains parmi eux ont sauté des véhicules qui les transportaient pour se cacher dans des forêts. 

 

 

Lu 232 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 155 invités et aucun membre en ligne