Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Le Major Gahomera retiré de la liste du contingent de l’Amisom

jeudi, 03 août 2017 07:06
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Major Marius Gahomera Major Marius Gahomera

Le 44ème bataillon de l’AMISOM est désormais dirigé par le Major Ntirampemba, qui vient remplacer le Major Marius Gahomera. Ce remplacement est selon certains conséquent aux graves violations des droits humains dont est accusé Major Gahomera. 

 

Ce changement intervient quelques jours avant le déploiement de ce bataillon en Somalie pour une mission de maintien de la paix. Selon les sources proches de l’Etat-major General de l’armée burundaise,  Major Ntirampeba est ancien commandant bataillon du 28ème bataillon AMISOM (La mission de l'Union africaine en Somalie), relevé de la Somalie dans la deuxième moitié de l’année 2015. 

 

Nombreux parmi les militaires qui se sont confiés à la RPA pensent que le Major Gahomera a été substitué suite aux violations graves des droits de l’homme portées contre lui.

 

Il s’agit entre autres, de 7 personnes tuées à Mujejuru en province Bujumbura après leur arrestation au lendemain des attaques d’hommes armés sur certains camps militaires, c’était en Décembre 2015. Ces personnes avaient été tirées du cachot du camp où elles étaient détenues par Major Marius Gahomera pour être exécutées.

 

A cette époque, le procureur général de la République d’alors avait ordonné l’arrestation du Major Marius Gahomera. Un ordre qui n’a jamais été exécuté jusqu’à aujourd’hui. Nous avons essayé de joindre le porte-parole de l’armée burundaise mais en vain.

 

Début 2016, l'AMISOM compte 22 000 hommes, dont 6 000 d'Ouganda, 5 400 du Burundi, 4 400 d'Éthiopie et 3 600 du Kenya. Ces forces se battent contre Al-Shabbaab dans une guerre asymétrique.

  

 

Lu 483 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 252 invités et aucun membre en ligne