Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Rwanda : Le HCR sensibilise sur les violences à l’égard des femmes et filles sur les réseaux sociaux pour un plus grand impact

mercredi, 26 juillet 2017 07:51
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le 25ème jour de chaque mois a été déclaré ‘’Journée Orange’’ par les Nations Unies pour sensibiliser et prévenir les violences à l’égard des femmes et des filles. Au Rwanda, où sont réfugiés des Burundais, le HCR appelle les témoins et les victimes de ce genre de violences à le signaler en toute sécurité et confidentialité.

 

Déclarée  «  Journée Orange » par les Nations Unies, le 25ème jour de chaque mois est une date où tout le monde est appelé combattre les violences basées sur le genre. Le HCR s’est joint au  monde entier pour célébrer cette date, et appelle spécifiquement les victimes et témoins de telles violences à le signaler.  

 

« Avez-vous été témoin ou victime de violence sexuelle ? Vous pouvez le signaler au HCR en toute sécurité et confidentialité », a lancé l’agence onusienne à travers les réseaux sociaux. 

 

Dans ce message, le HCR demande aux témoins et victimes de violence sexuelle de se rendre à son Unité de Protection ou à envoyer un message électronique sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . « La moitié des réfugiés du monde sont les femmes et les filles. Ces femmes et filles font face à des défis et des risques spécifiques pendant les conflits et les fuites. Un sur cinq réfugiés et déplacés en situations humanitaires complexes a subi des violences sexuelles », selon le HCR ; ajoutant que le nombre réel des victimes est probablement beaucoup plus élevé.

 

Lancée en 2008 par l’ancien Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, la campagne « Tous unis pour mettre fin à la violence à l'égard des femmes » vise à prévenir et éliminer la violence à l'égard des femmes et des filles dans toutes les parties du monde.

 

La campagne appelle les gouvernements, la société civile, les organisations des femmes, les jeunes, le secteur privé, les médias et l’ensemble du système des Nations Unies à joindre leurs forces pour faire face à la pandémie mondiale de la violence à l’égard des femmes et des filles. C’est cette campagne « Tous Unis » initiée par le « réseau global des jeunes »  qui a mis en place la journée Orange, une fois le mois, pour combler la sensibilisation faite annuellement au cours de la journée mondiale du 25 novembre dédiée à l’élimination de la violence à l’égard des femmes. 

 

La première « Journée orange » de la série a eu lieu le 25 juillet 2012, la couleur Orange ayant été choisie pour symboliser un meilleur avenir sans violence « dans un monde où jusqu’à 70% de femmes sont victimes des violences sexuelles », selon l’ONU.

 

Lu 451 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 252 invités et aucun membre en ligne