Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Les enfants de la rue à Bujumbura dénoncent les violences policières à leur endroit

jeudi, 22 juin 2017 06:15
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Les enfants de la rue sont constamment malmenés par la police anti-émeute. A Bujumbura, les enfants sont arrêtés et emprisonnés et certains subissent des tortures. Les défenseurs des droits des enfants demandent au gouvernement de mettre sur pied des centres d’accueil et de formation professionnelle pour sortir ces enfants des rues.

 

A la station-service communément appelée chez Katikati, les enfants de la rue sont visibles ; accourant vers chaque véhicule qui s’arrête pour mendier

 

Ces enfants nous ont confié que deux de leurs camarades ont été arrêtés il y a deux semaines, et qu’ils n’ont aucune nouvelle d’eux depuis ce jour. Ils auraient été arrêtés par des agents de la police anti-émeute, et ces enfants de la rue pensent que leurs camarades sont emprisonnés dans un endroit inconnu. 

 

Ces deux enfants enlevés auraient été torturées par la police, avant d’être mis sous les verrous dans un lieu gardé secret. D’autres cas d’arrestation des enfants de la rue se font observer dans la zone de Bwiza où trois enfants ont été arrêtés et incarcérés à la prison centrale de Rumonge au sud-ouest de la capitale. La police accuse ces enfants de la rue de déstabiliser la ville de Bujumbura. 

 

Tous ces enfants arrêtés sont âgés de 12 à 15 ans. Parmi eux se trouvent des mendiants et d’autres enfants qui fouillent les immondices à la recherche de restes de nourriture. 

 

Les associations pour la défense des droits des enfants lancent un appel au gouvernement du Burundi d’encadrer ces enfants de la rue, au lieu de les garder dans des maisons carcérales alors qu’ils n’ont même l’âge pénal requis par la loi.

 

Lu 405 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 133 invités et aucun membre en ligne