Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Botswana : Près de 300 Burundais demandeurs d’asile croupissent en prison depuis 2 ans

lundi, 22 mai 2017 11:09
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Près de 300 Burundais viennent de passer près de deux ans dans les cachots de la police botswanaise. Ils alertent sur leur situation précaire et craignent pour leur sécurité en cas de rapatriement forcé au Burundi. 

 

Ces Burundais sont constitués d’hommes, de femmes et d’enfants. Ils affirment avoir fui le Burundi et demandé refuge au Botswana. Cependant, aucun d’eux n’a obtenu de statut de réfugié dans ce pays.

 

« Je suis arrivé au Botswana en 2014. Après avoir passé une interview, ils m'ont emprisonné. Il y a ici des femmes et des enfants », rapporte un de ces Burundais incarcéré après avoir demandé asile.

 

Selon ces Burundais, le Gouvernement Botswanais serait en train de tout mettre en œuvre pour les extrader au Burundi, contre leur gré. 

 

« Au début, on avait l'espoir d'être transférés dans un camp de réfugiés ; mais les autorités botswanaises disent qu'il y a des possibilités d'être ramenés au Burundi », poursuit notre source.

 

Ces réfugiés Burundais ont pu obtenir l’assistance d'un Avocat pour défendre leur cause. « Celui qui va gagner aura la chance d'aller dans le camp, dans le cas contraire il sera extradé vers le Burundi », conclut notre source.

 

Ces Burundais lancent un appel aux organisations internationales de plaider leur cause auprès du gouvernement Botswanais, afin que ce dernier respecte les droits et traités internationaux régissant les réfugiés. 

 

En plus de 300 Burundais, la police botswanaise a aussi arrêté 200 congolais demandeurs d’asile. 

 

Lu 762 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 179 invités et aucun membre en ligne