Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Nduta : Cohabitation très difficile entre les réfugiés et les tanzaniens

vendredi, 31 mars 2017 13:37
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Une mauvaise cohabitation subsiste entre les réfugiés burundais du camp de Nduta en Tanzanie et les tanzaniens de la localité. La pauvreté des réfugiés burundais serait à l’origine de ces tensions. Le besoin de trouver de la nourriture pousse ces réfugiés vers la forêt, et les tanzaniens les considèrent comme des voleurs.

 

Dans le camp des réfugiés burundais de Nduta, des réfugiés sont obligés d’aller chercher du bois de chauffage dans les forêts entourant le camp. Ces espaces sont cependant situés tout près des champs de cultures appartenant à des tanzaniens. 

 

Les tanzaniens ne sont pas en bon terme avec les burundais. « Nous nous retrouvons dans l’obligation d’aller chercher du travail journalier à l’extérieur du camp, car la ration que l’on nous donne a fortement diminué. Une fois à l’extérieur, on peut avoir des tâches dans les champs, mais on se heurte à des difficultés », relate un réfugié burundais.

 

Ces burundais se rendent dans les forêts pour chercher des compléments à leur ration mensuelle. Ils expliquent que des burundais ont été tués à l’extérieur du camp, à cause de ces tensions avec les tanzaniens. Cinq corps ont été découverts ces dernières semaines, mais tous n’ont pas été identifiés car il y a de nombreux réfugiés qui n’ont pas tous été recensés, poursuit notre source.

 

Suite à la famine et au manque de nourriture, certains réfugiés de Nduta sont contraints  de passer la nuit le ventre vide. 

 

Les réfugiés burundais collaborent cependant avec la police tanzanienne, qui mène des patrouilles pendant la nuit à l’intérieur du camp pour éviter de nouveaux incidents meurtriers.   

 

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 291 invités et aucun membre en ligne