Rukaramu : Un homme kidnappé il y a trois semaines a été assassiné par ses ravisseurs

mardi, 28 février 2017 06:55
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Un homme a été tué dans la zone « Rukaramu » de la commune Mutimbuzi en Province Bujumbura, après avoir été enlevé par un groupe d’homme armés il y a trois semaines. Deux autres victimes d’enlèvement ce jour-là ont été relâchées. La police les a cependant arrêtés à leur retour à Rukaramu.
 
Les trois hommes avaient été kidnappés par un groupe d’hommes armés qui avait attaqué les ménages du secteur I et II dans la zone Rukaramu, commune Mutimbuzi de la Province Bujumbura, dans la nuit du 5 au 6 Février 2017. Ces hommes armés ont également pillés des boutiques de la localité.
 
Mercredi dernier, deux des trois victimes d’enlèvement sont arrivées à Rukaramu. Elles étaient dans un mauvais physique ; mais la police les a immédiatement arrêtés et mis au cachot de la zone. 
 
Le troisième, un Pasteur du nom de Japhet Ndamuzeye a été tué, selon les informations fournies par les personnes relâchées par les kidnappeurs. 
 
« En date du 22 Février 2017, nous avons vu arriver deux des trois personnes qui avaient été enlevées au début de ce mois. Il s’agit de Gédéon Niyonkuru et Valence. Ils nous ont informés que le troisième, un Pasteur nommé Japhet Ndamuzeye, a été tué après avoir traversé la –Rusizi- à destination du Congo. Les témoignages disent que ce Pasteur était très fatigué à cause de son poids car il était très grand. Nous regrettons la mort de notre religieux, qui ne faisait que prêcher pour Dieu », témoigne un habitant. 
Ce qui a étonné la population de Rukaramu, c’est le fait que les responsables administratifs et la police se sont empressé d’arrêter les deux personnes relâchées, puis les ont jetés au cachot.
 
« Les deux hommes croyaient avoir réussi en échappant à la mort et pensaient rentrer à la maison ; mais, voilà que la police et l’administration ont décidé de les emprisonner. Nous sommes déçus par ce que le gouvernement est en train de faire. Nous avons déjà perdu un Pasteur, Monsieur Japhet Ndamuzeye ; et les deux sont revenus très fatigués, au point qu’ils ne pouvaient même pas boire tout un verre de lait », témoigne un autre habitant de Rukaramu.
 
Les voisins des deux hommes demandent qu’ils soient libérés. Ils expliquent qu’ils sont innocents, très fatigués et méritent un traitement particulier que d’être emprisonnés.
Lu 291 fois

Publicité

TAARIFA YA HABARI YA 26/04/2015

Qui est en ligne?

Nous avons 288 invités et aucun membre en ligne