Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Gasenyi : Les occupants des parcelles avoisinant le futur palais présidentiel craignent de nouvelles expulsions

lundi, 13 mars 2017 20:09
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les habitants des parcelles voisines du futur palais présidentiel en construction dans le secteur de Gasenyi au nord de la ville de Bujumbura plaident pour rester dans leurs parcelles. Ils affirment qu’ils n’ont nulle part ailleurs où se rendre et espèrent qu’ils ne seront pas délogés en cas d’extension des travaux. 

 

Ces habitants qui disposent des parcelles dans la proximité du lieu où est érigée la présidence de la république et les infrastructures connexes, disent qu’il y aurait un plan d’extension de ce palais jusqu’à 60 hectares. 

 

Les habitants concernés par ce plan d’aménagement sont classés en trois catégories. Il y a ceux qui disposaient depuis longtemps des lopins de terre cultivables, les acquéreurs-acheteurs des parcelles ; et ceux qui ont reçu des indemnités après insertion procédant à la construction des maisons en dures dans les périmètres un peu éloignés du site du palais. 

 

Parmi cette dernière catégorie, beaucoup ont contacté des dettes auprès des banques commerciales pour construire leurs maisons, et craignent de tomber dans le non remboursement avec toutes ses conséquences s’ils sont à nouveau délogés en cas d’extension. 

 

Ces trois catégories ne savent plus à quel saint se vouer, alors qu’ils apprennent qu’il n’y aurait pas de nouvelles indemnisations pour tous ceux qui feront objet de déménagement. 

 

Ils demandent au gouvernement de prendre en compte leur situation et de les laisser dans leurs parcelles, car ils craignent de se retrouver à la rue si l’extension du site du palais est confirmée. 

Lu 136 fois Dernière modification le lundi, 13 mars 2017 20:12

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 164 invités et aucun membre en ligne