Nyanza-lac : Les habitants de Mukungu soulagés de la levée de la barrière illégale des jeunes "Imbonerakure"

vendredi, 10 février 2017 08:13
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Les habitants de la Zone Mukungu en Commune Nyanza-lac de la Province Makamba se disent soulagés que les mauvais traitements infligés par les jeunes ‘’Imbonerakure’’ aient diminués depuis quelques jours. Ce soulagement émane du fait que le Chef de cette Zone Mukungu ait été giflé par un policier publiquement, alors que ce chef imbonerakure et son groupe malmenaient les habitants depuis plusieurs semaines.
 
L’incident rapporté par nos sources a eu lieu le 3 février 2017 dans la localité de Muguruka de la Zone Mukungu. Le chef de Zone Mukungu accompagné par les jeunes du parti CNDD-FDD "Imbonerakure" avaient pris l’habitude d’ériger une barrière pour arrêter les passants et les véhicules dans le but d’extorquer de l’argent. 
 
Ces mêmes "Imbonerakure" s’étaient arrogé ce droit soi-disant pour « vérifier » s'il y aurait des personnes qui n'auraient pas encore contribué pour la construction du stade de Makamba. « Malheur à celle qui n'avait pas sur elle une quittance qui justifie le paiement », rapporte une source. 
 
Que ce soit les piétons, les personnes à bicyclettes ou les automobilistes, personne n'était épargnée par ces "Imbonerakure". 
En date du 3 février, ces jeunes du parti présidentiel avaient arrêtés un homme à bicyclette pour lui exiger de montrer ses quittances. En plein milieu des discussions, précisent des témoins, un véhicule de type minibus Hiace arrive à la barrière. Le conducteur a demandé vainement aux "Imbonerakure" de le laisser continuer la route, sans succès.
 
Tentant de forcer la barrière faite d’une simple corde, un rétroviseur de son véhicule a été cassé par un des "Imbonerakure". Le même conducteur a demandé au chef de Zone Mukungu et à son groupe de jeunes zélés du parti au pouvoir de régler cet incident à l'amiable, et de lui donner 10.000 francs pour la réparation ; mais sa requête n'a pas été entendue. 
 
Les mêmes sources indiquent qu’au lieu d’être indemnisés, le conducteur a été hué, injurié et agressé par les membres du parti  CNDD-FDD. « Ils disaient qu'il ne peut aller nulle part pour porte plainte, car ce sont eux qui font le beau et le mauvais temps », poursuivent nos sources.
 
Constatant qu'il était menacé, le chauffeur a appelé de l’aide grâce à son téléphone mobile. Dix minutes après, des policiers dirigés par un officier sont arrivés sur place. 
 
« Cet officier a giflé publiquement le Chef de Zone Mukungu », révèlent nos sources. Après avoir constaté l'humiliation que venait de subir leur chef, les jeunes "Imbonerakure" du parti au pouvoir se sont volatilisés dans la nature.
 
Cet officier de la police, que nos sources ne sont pas parvenus à identifier, a aussi intimé l'ordre au Chef de Zone Mukungu de verser la totalité de son salaire pendant trois mois au chauffeur du minibus afin de payer le rétroviseur endommagé. Le même Chef de Zone Mukungu devra veiller à ce que le propriétaire du vélo qui se trouvait là au début de ce conflit ne soit jamais inquiété, rapportent nos sources.
 
Depuis une semaine, la population de la Zone Mukungu se réjouit parce qu'il n y a plus de barrière sur la route ; les jeunes "Imbonerakure" ayant eu peur de subir le même sort que leur chef. 
Lu 453 fois

Publicité

TAARIFA YA HABARI YA 26/04/2015

Qui est en ligne?

Nous avons 156 invités et aucun membre en ligne