Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Peur panique  au sein de la population des collines Giteba, Rugajo et Rusagara de la zone Rugajo en commune Mugina de la province Cibitoke. A l’origine, des jeunes Imbonerakure en tenue policière les malmènent lors des rondes nocturnes.

Un membre du parti Uprona a été torturé dimanche dernier par des Imbonerakure, jeunes affiliés au parti Cndd-Fdd. Il aurait été victime de son appartenance politique. Dans un état critique chez lui, sa famille craint encore pour sa sécurité.   

Deux personnes sont portées disparues depuis dimanche dernier. Les familles de ces personnes indiquent que d’après les nouvelles en leur possession, les deux victimes avaient été arrêtées par la police sur la frontière burundo-rwandaise de Kanyaru. Les deux hommes se rendaient en Ouganda pour des raisons commerciales.  

Une campagne de vérification des reçus de versement des contributions pour les élections de 2020 est en cours depuis plus de deux semaines dans le site des déplacés de Gikomero situé en commune Rango de la province Kayanza. Cette campagne est menée par des Imbonerakure en collaboration avec l’administration à la base. Aucune personne ne sort ni n’entre dans le site sans présentation d’un reçu attestant le versement de ces frais de contribution.

Cinq policiers ont été sérieusement tabassés par un Imbonerakure au chef-lieu de la commune Kinyinya en Pronvice Ruyigi. C’est au moment où ces policiers voulaient secourir une femme que cet Imbonerakure était sur le point d’abuser sexuellement. Consternation et colère sont les sentiments du moment des habitants de Kinyinya, surtout que ce n’est pas la première fois que ce membre de la jeunesse affiliée au pouvoir se livre à de tels actes, sans jamais été inquiété.

Dans cette prison du district de Kibondo, soulignent les victimes, les burundais y détenus étaient quotidiennement passés à tabac et contraints à effectuer des travaux durs. Cinq jours après leur relaxation, la majorité présente des signes de traumatisme.

Une enfant a été brûlée par son père pour avoir brûlé la marmite qu’elle était censée surveiller. Cela s’est passé sur la sous-colline Rugoti de la commune Rusaka. Pour le moment, la fillette reçoit des soins au centre de santé de Rusaka. Quant à son père, il s’est volatilisé. Mais la police dit être déjà à sa recherche.

Jonas Mugara, ancien responsable du FNL de la coalition Amizero y’Abarundi en commune Gisagara de la province Cankuzo, est introuvable depuis déjà 5 jours. Il a été arrêté par le chef de la documentation dans cette province dimanche dernier. Sa famille dit avoir payé une rançon exigée par ce responsable des SNR à Cankuzo mais il ne l’a pas libéré. Cette famille craint d’être traquée à son tour par les bourreaux du leur pour effacer toute preuve.

Après l'attaque des hommes armés sur la colline Nyamitanga, les habitants de la commune Buganda ont été sommés à effectuer des rondes nocturnes. Une mesure administrative décriée par la population, surtout qu’elle passe toutes les nuits dehors au moment où la sécurité devrait être assurée par les instances habilitées.

Les réfugiés burundais qui sont arrêtés et emprisonnés en Tanzanie sont torturés. Les organes génitaux sont les plus visés. Ces réfugiés subissent des tortures dès leur arrestation. Et, suite à ces tortures, certains d’entre eux sont devenus infirmes.                                                 

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 381 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha