Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Les habitants de la colline Maramvya, zone Kamaramagambo, commune Butihinda de la province Muyinga, s’insurgent contre la complicité et l’impunité entretenues par certains administratifs pour protéger certains membres du parti au pouvoir. Le cas le plus récent est celui d’un viol qui reste impuni alors que l’auteur est connu.

Les parents des élèves de l’Ecole Fondamentale Mwura de la commune Vyanda s’inquiètent pour l’avenir de leurs enfants. Sur cet établissement situé dans la province Bururi, un enseignant accusé d’engrosser son élève a repris son travail après une semaine de détention.

Un autre opposant enlevé en commune Mabayi

lundi, 31 décembre 2018 08:51

Enlèvement vendredi dernier d’un militant du FNL de la coalition Amizero y’abarundi dans la commune de Mabayi, province Cibitoke. Les habitants de la commune Mabayi disent que ce membre de la coalition Amizero y’abarundi a été enlevé par les agents du service national des renseignements dans la province de Cibitoke, qui ont même pris la moto à bord duquel il était.

L’état de santé de certains des 32 détenus de la prison centrale de Mpimba, remis  par la RDC, serait critique. Une semaine après leur arrivée dans cette maison carcérale, certains sont malades suite à la mauvaise nutrition. A Mpimba, l’on alerte sur leur cas et l’on demande aux défenseurs des droits de l’homme d’intervenir en leur faveur.

Un sous-officier de la police en poste sur la frontière burundo-rwandaise de la zone Ruhororo en commune Mabayi province Cibitoke est sans trace depuis le soir de ce mercredi. Brigadier Domitien a quitté son domicile disant aller rencontrer deux Imbonerakure de cette zone Ruhororo. Il est parti en tenue policière et muni de son arme de service.

Le vice-président du parti Msd en commune Gatara a été malmené ce jeudi par les jeunes Imbonerakure du parti Cndd-Fdd. Aujourd’hui, les habitants de la zone Ngoro, commune Gatara de la province Kayanza demandent l’arrêt des maltraitances et autres abus dont font toujours victimes les membres des partis de l’opposition.

Trois jeunes burundais sont sans trace depuis le 12 Décembre de cette année. Rendus au Rwanda à la recherche du travail, ils ont été refoulés par la police rwandaise qui les a remis aux autorités policières burundaises. Et, une semaine après, ils restent introuvables.

La vidéo du sang qui coule dans le caniveau de l’avenue Ntwarante a été rediffusée par la BBC dans son film documentaire sorti le 04 Décembre 2018. La British Broadcasting Corporation a fait l’enquête sur cette vidéo qui avait été largement relayée sur les réseaux sociaux vers la fin du mois de Décembre 2016. Après avoir rejeté en bloc les résultats de cette enquête, le gouvernement du Burundi a présenté des preuves farfelues.

Un chef de ménage de la colline Gasebeyi en commune Mabayi vit en cachette depuis 6 jours craignant pour sa sécurité. C’est après que des Imbonerakure aient été lancés à ses trousses pour manquement aux contributions électorales de 2020, une somme qui lui a été exigée juste à sa sortie de l’hôpital.

20 militants de la coalition Amizero y’Abarundi sont détenus à la prison centrale de Rutana depuis plus d’une semaine. Ils ont été arrêtés par la police de la commune Giharo et sont accusés d’avoir tenu une réunion illégale. Les membres du parti FNL et ceux du parti Uprona réunis au sein de la coalition Amizero y’Abarundi évoquent des mobiles politiques derrière ces emprisonnements.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 316 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha