Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Mkombozi parle de démocratie et de liberté dans sa nouvelle chanson ‘’ibaze nawe’’

mardi, 31 janvier 2017 20:37
Évaluer cet élément
(2 Votes)
Nzeyimana Thomas dit Mkombozi Nzeyimana Thomas dit Mkombozi
L’artiste Burundais Mkombozi a sorti un nouveau titre. La liberté d'expression et d'action fait partie des messages transmis par Thomas Nzeyimana dit "Mkombozi" en duo avec le chanteur Rwandais Uncle Austin dans cette nouvelle chanson intitulée "Ibaze Nawe". Cette chanson parle de démocratie, selon Mkombozi.
 
"Ibaze Nawe", le nouveau tube de Mkombozi, met en évidence l'esprit de démocratie, explique son auteur. 
 
« Dans la chanson je demande qui peut se prendre en selfie avec la mort, si la mort était visible. Chacun a sa propre réponse ; par exemple si quelqu'un décide de se suicider, il peut te dire qu'il est prêt à se prendre en selfie avec la mort, d'autres ne peuvent pas oser s'approcher de la mort, vous voyez c'est la démocratie », raconte Mkombozi pour expliquer sa chanson.
 
La population aime la liberté ou ‘’freedom’’ en anglais, poursuit l’artiste qui déplore cependant que les gouvernements n'en veulent pas. « Ils souhaitent the liberty parce que the liberty c'est the freedom mais qui tient compte des lois. Par exemple, on te dit si tu veux te déshabiller, fais-le à la plage et non pas au marché ; mais le citoyen lambda aimerait se déshabiller même au marché quand il fait chaud par exemple », explique encore Mkombozi.
 
C'est en duo avec le chanteur Rwandais Uncle Austin que la chanson "Ibaze Nawe" a été enregistrée et produite.
 
Mkombozi évoque justement son exil forcé suite à la crise et la vie qu'il mène au Rwanda, son pays de refuge.
 
« La vie est belle ici parce que être réfugié ce n'est pas un fardeau que tout le monde doit voir, ce n'est pas un handicap qui peut te distinguer des nationaux à moins que je porte des tentes de l'ONU ; mais dans ce cas, certains peuvent penser que c'est mon style. Au début, c'est difficile de vivre comme au Burundi, il faut se faire de nouveaux fans mais c'est logique parce que même au Burundi, on n'est pas né avec ses fans ; donc même ici nous pouvons faire mieux », ajoute le chanteur Mkombozi qui ne s’apitoie nullement sur son sort.  

 

Lu 347 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 88 invités et aucun membre en ligne