L’artiste Burundais Mkombozi a sorti un nouveau titre. La liberté d'expression et d'action fait partie des messages transmis par Thomas Nzeyimana dit "Mkombozi" en duo avec le chanteur Rwandais Uncle Austin dans cette nouvelle chanson intitulée "Ibaze Nawe". Cette chanson parle de démocratie, selon Mkombozi.
Le groupe reggae Lion story a sorti une nouvelle chanson relatant les souffrances de l'exil et la nostalgie du Burundi, pays natal des chanteurs. Le titre de cette chanson est "Nkumbuye Uburundi" ou ‘’le Burundi me manque’’. Les paroles de cette chanson éveillent les burundais en exil dans différents pays. Le représentant du groupe Lion story exhorte la jeunesse à aimer leur patrie et la culture burundaise.

Le célèbre chanteur burundais Jean Bosco Niganze surnommé ‘’ Bobo ‘’ est mort ce jeudi dans la soirée suite à un accident de roulage qui a eu lieu au quartier Kigobe de la Commune Ntahangwa. Les amateurs de la musique et en particulier ceux du groupe ‘’ Peace and love ‘’ se disent choqués de la mort de ce jeune chanteur.

Les Batwa des différentes provinces du pays affirment que le lien d'"ubugererwa" ou servage existe encore au Burundi. Et pourtant, l'"ubugererwa" a été aboli par l'ancien président Colonel Jean Baptiste BAGAZA.

Le terrain de jeux Tempête abrite depuis ce jeudi une exposition de produits du Kenya et du Burundi. Le coordinateur de cette exposition espère le renforcement de la coopération bilatérale entre Nairobi et Bujumbura à travers le commerce et penser au développement après une période électorale agitée. Les exposants eux, visent de nouvelles opportunités d’affaires.

Les associations de défense des droits de l’homme disent suivre de près le cas de persécution à l’endroit du groupe Lion Story. Pierre Claver Mbonimpa, président de l’APRODH, association qui lutte pour la protection des droits de l’homme et des prisonniers, indique qu’ils ont déjà porté le cas de Lion Story devant les institutions étatiques mais également devant les représentations diplomatiques à Bujumbura.

Et en voulant malmener les reggae men de Lion Story, les autorités se seraient elles-mêmes piégés, ajoute le président de l’APRODH. Pierre Claver Mboniimpa indique que le message contenu dans les chansons de Lion Story est plein de conseils. De surcroit, il est hasardeux de penser que l’on peut stopper les chansons de Lion Story.

 

 
Le conseiller du maire chargé de la sécurité Léopold Hategekimana serait impliqué dans la déstabilisation des concerts du groupe de musique de reggae dit Lion Story. Leur dernier concert était pour septembre dernier. Mais Léopold Hategekimana a exigé un sous-couvert de l’administration de la commune Kinindo où le groupe devait se produire, ce qui n’était pas habituel. Le groupe est allé chercher cette autorisation qu’il a présenté par la suite à la mairie. Cela n’aurait pas plu au conseiller du maire chargé de la sécurité, raconte Paterne Igiraneza, chanteur du Groupe Lion Story.

 Il s’en est suivi que cet administrateur communal de Kinindo a annulé le sous-couvert. Mais le chargé de la sécurité à la mairie n’a pas autorisé le secrétariat de la mairie de donner un accusé de réception de sa lettre au groupe Lion Story de même il a refusé de leur répondre par écrit comme l’exigent les procédures administratives, ajoute Patience Igiraneza du groupe Lion Story.

 Les agents au secrétariat de la mairie confirment ces informations. Ils disent qu’ils ne peuvent s’exprimer car ils suivent les ordres de leur supérieur en l’occurrence Léopold Hategekimana qui a cette affaire en main. Quant à Léopold Hategekimana, chargé de la sécurité à la mairie de Bujumbura, il n’assume pas ses propos ou agissements. Contacté par la RPA, il a répondu aux journalistes ne pas se rappeler de ces événements. L’administrateur de Kinindo, quant à elle, fait savoir qu’elle est à l’intérieur du pays.


Depuis un certain temps, le groupe Lion Story ne fait plus aucune prestation sur scène. Des actes d’intimidation et de persécutions à l’endroit des membres de ce groupe de reggae sont à l’origine de cette absence. Certains chanteurs du groupe vivent actuellement en cachette car leur sécurité est menacée.

« Il est arrivé un temps où l’on nous a déclaré que nous ne pourront plus faire de concert au pays », affirme un des membres du Groupe Lion Story qui dit subir des actes d’intimidations. La musique est la vocation des Lion Story, l’empêcher de chanter tend à le tuer, continue-t-il. Actuellement, certains membres du groupe Lions Story  subissent des accidents suspects. Certains d’entre eux disent avoir opté de s’éclipser, de faire profil bas pour continuer à produire des chansons.    

Le Tambour du Burundi a été proclamé hier mercredi Patrimoine culturel mondial. La proclamation a été faite lors de la 9ème session de la conférence internationale des pays membres de l’UNESCO à Paris, en France. Pour le ministre de la Culture, Adolphe Rukenkanya, qui avait représenté le Burundi, c’est un honneur pour le pays et il en tirera beaucoup d’avantages.

Les membres du Groupe de Reggae Lion’s Story déclarent que leur sécurité est menacée. Interdits d'organiser un concert par l’administration, leurs inquiétudes se fondent également sur des filatures dont ils se disent victimes dans leurs déplacements.

Urbain Bwengenikindi, un des membres du groupe Lion’s Story dénonce les filatures dont ils sont victimes ces derniers

Publicité

TAARIFA YA HABARI YA 26/04/2015

Qui est en ligne?

Nous avons 183 invités et aucun membre en ligne