Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Après avoir reçu une formation en couture, les jeunes burundais réfugiés au Rwanda ont exposé ce mercredi leurs œuvres. C’était lors d’un défilé de mode qui a eu lieu à l’Oasis of Peace, lequel défilé était un régal pour le public, à la grande satisfaction de leurs formateurs, en l’occurrence la Maison Shalom qui leur a payé ces cours de couture.

Les Candidates à la finale de Miss Burundi 2018 quittent la compétition à deux semaines seulement de l’événement de clôture. C’est du moins ce qu’elles exposent clairement à l’organisateur de l’événement dans la correspondance lui adressée ce vendredi 7 Juillet 2018. Ces retraits seraient liés au manque de financement observé au sein de l’organisation.

Nouvelle réglementation de l’exploitation du Tambour burundais au niveau national et international. Dorénavant toute formation d’un groupe de tambourinaires ou toute exhibition du Tambour en dehors des cérémonies officielles devra être autorisée par le ministère ayant la culture dans ses attributions. Cas contraire, des sanctions ont été prévues par le décret du Président Nkurunziza.

Le tambour burundais a remporté la 1ère place dans un concours de danse traditionnelle organisé ce dimanche 13 Août 2017 au camp de Nakivale en Ouganda. Un groupe de jeunes réfugiés burundais et congolais ont participé à ce concours qui avait comme thème "one love". 

L’orchestre ‘’Umuco w'Abarundi Zion Melody’’ des jeunes burundais réfugiés au camp de Mahama au Rwanda organise un concert de réconfort et d’encouragement des réfugiés ce samedi 17 juin 2017 à Kigali. Le patriotisme et la pérennisation de la culture sont le mot d'ordre de l’orchestre pour concrétiser et sensibiliser les burundais réfugiés au Rwanda à l'amour de leur pays.

Battre le tambour traditionnel ou ingoma est l'un des moyens pour les jeunes réfugiés du camp de Nakivale en Ouganda de se rappeler en permanence de leur origine, et ainsi se sentir près de chez eux. Néanmoins, les jeunes tambourinaires font face à plusieurs obstacles comme le manque de matériel notamment les tambours. Ils demandent à des bienfaiteurs de les appuyer dans leurs activités culturelles.

Inhumation ce lundi 17 Avril 2017 du célèbre tambourinaire burundais Antime Baranshakaje. Il a été enterré au site du sanctuaire des tambours sacrés à Gishora dans la province Gitega en présence de milliers de tambourinaires venus lui rendre un dernier hommage. Le Ministre de la jeunesse, des sports et de la culture était également présent à ces cérémonies, une présence qui a beaucoup choquée les proches de cette icône du tambour burundais.

Le Burundi a perdu une de ses grandes figures, Antime Baranshakaje, le patriarche des danseurs tambourinaires. Il s’est éteint ce dimanche 09 Avril 2017 dans la soirée. Antime Baranshakaje est mort à l'âge de 82 ans suite à une longue maladie.

L’artiste Burundais Mkombozi a sorti un nouveau titre. La liberté d'expression et d'action fait partie des messages transmis par Thomas Nzeyimana dit "Mkombozi" en duo avec le chanteur Rwandais Uncle Austin dans cette nouvelle chanson intitulée "Ibaze Nawe". Cette chanson parle de démocratie, selon Mkombozi.
Le groupe reggae Lion story a sorti une nouvelle chanson relatant les souffrances de l'exil et la nostalgie du Burundi, pays natal des chanteurs. Le titre de cette chanson est "Nkumbuye Uburundi" ou ‘’le Burundi me manque’’. Les paroles de cette chanson éveillent les burundais en exil dans différents pays. Le représentant du groupe Lion story exhorte la jeunesse à aimer leur patrie et la culture burundaise.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 439 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha